2 - Loi des efforts maximaux

Une capacité s'améliore d'autant plus que la sollicitation est proche de la réaction maximale du sujet. CF page 6 et page7 du fichier sur l'entraînement

Corollaire 1 : Le rapport charge/répétitions influe sur le résultat de l'entraînement. Une bonne partie de la difficulté à mener à bien un processus d'entraînement passera par la compétence de l'entraîneur à gérer ce rapport : dans une même séance, dans un micro-cycle, dans un cycle.

Corollaire 2 : Une charge de travail maximale isolée, qui n'entre donc pas dans la relation charge/répétition, ne fait qu'entretenir une capacité. Ce principe sera donc utilisé pour maintenir une capacité stabilisée alors que par ailleurs on pourra en développer une autre.

 

 

Corollaire 3 : Une charge nettement sous-maximale ne sert qu'à brûler inutilement de l'énergie. Attention donc lors de la période de travail qualitatif (exercice de pré-compétition et de compétition) à ne pas se disperser en terme d'énergie inutilement dépensée.

Corollaire 4 : Plus le niveau des performances augmente, plus l'entraînement augmentera en charge et en spécificité.

Page précédente

Retour au sommaire

Page suivante