GENERALITES SUR LES COURSES

Introduction

Il n'y a pas encore si longtemps, l'usage voulait que l'on identifie les différents types de course selon des notions générales qui sont parfois encore employées. Nous avions donc la classification suivante :
*sprint court: Effort très intense et très bref sur une distance de 50 à 100m.

* résistance vitesse ou sprint prolongé : Effort très intense sur une distance jusqu'aux 200m.

* résistance intensité: Effort intense sur une distance comprise entre 400 et 800m voire 1.000m.

* résistance volume: Effort intense sur une distance comprise entre 1.000 et 3.000.

* résistance endurance: Effort plus ou moins intense selon que l'on va du 3.000m au 10.000.

* endurance effort peu intense de très longue durée pouvant aller jusqu'à 100km et même 24h de course.

Aujourd'hui, une classification basée sur des données plus scientifiques tient compte des processus de fourniture et/ou de restructuration de l'énergie. Nous avons alors trois grandes classifications :

* Exercice à dominante anaérobie alactique

· -de type Puissance correspondant au sprint court

·-de type Capacité correspondant au sprint prolongé

Dans ce type d'exercice, l'intensité de la demande en énergie est telle que l'exercice ne peut faire principalement appel qu'aux ressources intra ou péri cellulaires. CF éventuellement Physiologie de l'exercice

* Exercice à dominante anaérobie lactique

· -de type Puissance correspondant à la résistance intensité

·-de type Capacité correspondant à la résistance volume

Ici, l'intensité est toujours élevée, mais comme la durée de l'exercice est plus longue, les ressources intra ou péri cellulaires doivent être relayées par la glycolyse anaérobie. CF Physiologie de l'exercice

* Exercice aérobie

· -de type Capacité correspondant à la résistance endurance

·-de type fondamental correspondant à l'endurance.

Ici l'intensité permet un traitement aérobie de la restructuration énergétique. CF Physiologie de l'exercice


********************

La famille "courses" est subdivisée en quatre grandes catégories:

Les courses plates: qui vont du sprint aux épreuves de très longue durée, courses sur route comprises.

Les courses d'obstacles: qui recouvrent les haies courtes et longues et le steeple, et qui exigent une adaptation motrice particulière.

Les courses de relais: qui, surtout dans les épreuves courtes, exigent une adaptation à la fois individuelle et collective.

Le cross-country: auquel la nature de terrain et les difficultés "naturelles" confèrent une spécificité qui réclame une adaptation en fonction des capacités et que nous ne traiterons pas spécifiquement dans ce programme

**************************

Par analogie avec les analyses pratiquées dans les concours on peut dire que les courses courtes en plat et en obstacles présentent une phase préparatoire (d'animation): "le départ", puis une phase de réalisation (la course proprement dite).

Plus l'on monte en distance moins la phase d'animation a de l'importance. En revanche, pour les obstacles, les relais, et pour les distances les plus courtes (50m indoor pour les seniors), la phase d'animation est extrêmement importante.

**************************

Retour au sommaire courses

Retour page d'accueil