FAUTE DANS LE SERRER LES GENOUX

La volte consiste essentiellement en un gain de vitesse linéaire et angulaire du bas sur le haut .

 

ci-contre: en trait plein le trajet, extra puis intra cercle, du pied droit qui se replacera au centre du cercle,
et le trajet en pointillé du pied de pivot (gauche)


Comme on le constate, le pied gauche devra se déplacer selon une droite, ce qui est possible puisque son trajet se situe sur un diamètre et que ce pied gauche devra passer par le centre du cercle juste avant que le pied droit ne s'y pose (condition pour avoir un double appuis quasi simultané)

Une fois le genou engagé vers le centre du cercle, la jambe libre doit parcourir un demi-diamètre. Par contre, la jambe pivot aura à parcourir presque 2,50m puisqu'elle partira de l'extrémité d'un diamètre pour arriver à l'autre extrémité. Il conviendra donc qu'elle le fasse selon le plus court chemin ; c'est à dire la ligne droite qui passera par le centre du cercle.

.

Tout écart du trajet du pied gauche par rapport à cette ligne droite (couronnement photo du centre ci-dessous) ou une flexion prononcée de la jambe sur la cuisse (photos de droite et de gauche ci-dessous) pourra avoir plusieurs conséquences éventuellement cumulatives :

1 - de parcourir un chemin plus long et donc de ne pas arriver au sol en même temps que l'autre appui. Tout temps perdu pour la pose du pied ne le sera pas pour le bassin qui continuera sa translation... et le lanceur perdra donc l'avance en translation qu'il voulait acquérir. Il en ira de même de l'avance en rotation qui ne pourra pas être exploitée au maximum si la fixation côté gauche n'est pas assurée rapidement.

2 - de mettre le lanceur sur le dos. En effet, un passage en couronnement par l'extérieur gauche du lanceur, le long du bord droit du cercle puisque le lanceur tourne le dos (photo du centre) induira donc la mobilisation d'une masse importante en bas et de la droite vers la gauche (vers le dos du lanceur) ce qui aura pour effet de mobiliser une masse équivalente contro latérale, donc ici une mobilisation de la tête et du tronc en extension...et le lanceur se retrouvera sur le dos c'est à dire ventre face à l'aire de réception, le pied droit au centre mais le pied gauche très à gauche. Ainsi aucune des actions essentielles de la phase de réalisation ne pourra être effectuée.

On voit nettement sur la photo du centre la jambe gauche longer le bord droit du cercle. En couronnant ainsi largement autour du centre de rotation, elle perd du temps et interdit un double appuis quasi simultané (le pied droit est depuis longtemps au sol). Elle entraîne également un début d'extension du tronc qui ne fera que s'accentuer.

Sur les deux autres photos, on observe la seconde erreur qui consiste à mobiliser la jambe gauche en flexion ce qui impliquera une arrivée en deux temps

Au moment du serrer les genoux, on veillera particulièrement à ce que l'élève ne fixe pas des yeux le centre du cercle (photo du centre), là où il doit poser le pied droit. En effet, si à cet instant la tête ne suit pas le déplacement des épaules, le point fixe, ainsi créé sera une gêne considérable pour un bon placement du double appuis ainsi que pour la continuité de la rotation des épaules.

Retour à la consultation précédente